location vacances près de Brétignolles sur Mer Locations près de Brétignolles sur Mer camping pas cher près de Brétignolles sur Mer Camping près de Brétignolles sur Mer Location vacances à L'Aiguillon sur Vie Locations à L'Aiguillon sur Vie camping pas cher à L'Aiguillon sur Vie Camping à L'Aiguillon sur Vie Location vacances près de Saint-Gilles Croix de Vie Location près de Saint-Gilles Croix de Vie Camping pas cher près de Saint-Gilles Croix de Vie camping près de Saint-Gilles Croix de Vie Location vacances Location Camping Camping pas cher
iconelocaliser 5 rue des Sables - 85220 L'Aiguillon sur vie

Tout savoir sur le camping Le Parc de la Greve

avancerslide retournerslide
personnes

wifi

Accueil > Au Camping

L'histoire du camping

le parc de la greve camping
Le Parc de la Grève
Le Parc de la Grève
Le Parc de la Grève
Le Parc de la Grève

Sébastien, notre stagiaire de l'hiver 2017 a rencontré Jacques Rio, premier propriétaire du Camping Le Parc de la Grève en pays de Saint Gilles Croix de Vie

Voici le récit de cette rencontre.

 

A la fin des années 50, de nombreux jeunes Vendéens sont partis travailler en région parisienne. Toutes ces personnes revenaient en Vendée pour passer leur congés, mais ne disposant pas de logement, ils cherchèrent un endroit pour camper.

Coquineau, grand-père de Jacques Rio possédait plusieurs hectares de bois et prairies à l'Aiguillon sur Vie. Il accordait alors assez facilement le droit de s'y installer pour les vacances. Le temps passant, et le nombre de campeurs augmentant, l'idée de créer un camping vint comme une évidence.

Il y avait peu de campings près de Saint Gilles Croix de Vie à l'époque et 2 campings seulement à Brétignolles.

 

Jacque Rio se souvient:

« Je travaillais à l'aménagement et la construction d'un bloc sanitaire sur mon temps libre, en prévoyant une ouverture en 1968, mais sous l'impulsion de Mr de Hillerin, (propriétaire du camping des Dunes à Brétignolles et président du syndicat des propriétaires) lors d'une visite en Mai 1967, ainsi qu'avec l'aide d'amis, le camping à pu ouvrir le 28 Juillet 1967, avec le dernier coup de pelle le jour de l'ouverture !»

A l'époque, il n'y avait que des tentes, des emplacements non délimités et une autorisation pour 180 personnes. Le 30 Juillet, le camping était complet !

Bien sûr, auparavant, il avait fallu se décider pour un nom pour le camping et en faire le fléchage (validé par les services de l'équipement).

« C'était la grande époque de la bande dessinée « Astérix et Obelix », et pour le défilé de la Mi-Carème de Coêx, nous avions fabriqué un Obelix géant monté sur roulettes ».

Obélix était alors stocké sur le terrain qui allait devenir le camping, le long de la D32. C'est alors qu'un artisan maçon surnommé « le druide » ( les artisans de l'Aiguillon sur Vie avaient tous un surnom tiré de la bande dessinée) dit autour d'un verre :

« Pourquoi ne pas appeler ton camping Le Village Gaulois ? »

C'était parti !

Le camping Le Village Gaulois a gardé ce nom pendant 2 ans, et a du changer de nom suite à des demandes de droits d'auteurs...Le Camping s'est alors appelé simplement « Le Gaulois ».

C'est en 1969 que les premières caravanes sont apparues, il a alors fallu faire des aménagements de parcelles en amenant l'électricité et l'eau. Pour autant, il n'était toujours pas possible de faire un réseau d'eau usée raccordé au tout à l'égoût (existant le long de la D32 mais trop haut pour le camping). Une partie du terrain a donc été vendu pour la création d'un lotissement en contrebas du camping (rue du Marais), permettant l'installation de canalisation de tout à l'égout à laquelle le camping à pu être raccordé.

Le camping et le bloc sanitaire pouvait alors être agrandis.

Le camping était très ombragé, avec des grand cyprès, pin et chênes verts, mais lors de la terrible tempête du 13 février 1972, quelques 300 arbres ont été arrachés !

Il a fallu fournir un travail considérable pour pouvoir ouvrir pour la saison 72...

Fin 72, l'étang à été creusé, faisant remonter ainsi le terrain autour. Le bosquet coté sud a été nettoyé, le ruisseau à été canalisé et le camping a pu être agrandi (jusqu'à 150 emplacements).

Le premier bâtiment (construit entièrement en bois avec des planches provenant des arbres détruits par la tempête) surnommé la cahute vu le jour en 1973. Il intégrait un bar, jeux, accueil. On y faisait des bals, des méchouis, et la population du village se mélangeait aux campeurs.

Par la suite, il a fallu recontruire en « dur ».

C'est en 1981 que le camping a pris le nom de « La Grève », nom du lieu dit (l'impasse de la Grève borde le camping au sud).

En 1994, le camping sera vendu par Jacques Rio.

Aujourd'hui, Stéphane et Virginie Bonal, les cinquièmes propriétaires du terrain de camping Le Parc de la Grève, vous accueillent dans cet endroit magnifique.